Dijon, ville au patrimoine historique riche, à trois heures de Paris

Dijon et ses  159 446 habitants en 2021 est une ville moyenne de l’est de la France, située dans le département de la Côte-d’Or, en région Bourgogne-Franche-Comté. Depuis 2015, le centre historique de Dijon est classé au patrimoine mondial par l’UNESCO, dans le cadre du classement des climats du vignoble de Bourgogne. Malgré la hausse des prix de l’immobilier dijonnais, les résidents et les investisseurs jouissent d’un très bon pouvoir d’achat immobilier.

Dijon : une situation géographique inégalée, aux portes des plus grandes villes françaises

Dijon bénéficie d’une exposition privilégiée qui fait sa renommée. L’ancienne capitale du duché de Bourgogne et les 22 communes qui l’entourent, constituent Dijon Métropole, pour un total de 253 638 habitants. La géographie Dijon est illustrée par la plaine dijonnaise, connue pour ses vallées aux paysages multiples :

  • au sud, la côte des vignobles de Bourgogne,
  • à l’est, la plaine de la Saône,
  • à l’ouest, les plateaux calcaires bourguignons vallonnés et étroits,
  • et au nord, le plateau de Langres.

La ville est surtout appréciée des visiteurs et des amateurs d’œnotourisme, comme étape incontournable de la route des grands crus, au même titre que Beaune. Traversée par les fleuves Suzon et Ouche, Dijon a tout d’une ville de campagne avec des infrastructures de grande métropole. Elle se situe à près de trois heures de Paris et du bassin parisien et à moins de deux heures de Lyon. C’est également un axe stratégique au cœur des autoroutes A6, A31, A36 et A39, qui permet de relier facilement Marseille, Besançon, Belfort, Nancy, ainsi que la Suisse et l’Italie.

Les plaisanciers peuvent emprunter le canal de Bourgogne, ouvert à la navigation, en direction de la Saône et de l’Yonne. Il offre une vue inédite sur la ville et ses bâtiments historiques.

Habiter à Dijon : quelle vie au quotidien ?

Si vous désirez emménager à Dijon, il vous faut apprendre à connaître le quotidien de la ville ! Si cette ville d’histoire est privilégiée ce n’est pas pour rien ! Le dynamisme de la ville et son attractivité émanent de caractéristiques propres à la ville, qui lui ont conféré, en 2014, le titre de ville où il fait bon vivre selon RTL.

Climat et météorologie

L’un des points forts de Dijon, qui rend cette ville très appréciée des nouveaux arrivants, c’est son climat ! Située dans les terres, dans la partie centrale-Est de la France, la ville profite d’un climat à la fois océanique et continental ! De ce fait, il est très courant d’avoir de la neige en hiver à Dijon, ainsi que des températures estivales en été ! Si la ville bénéficie d’énormément d’espace vert et d’une bonne agriculture, portée par les domaines viticoles, elle reste néanmoins bien en-dessous des moyennes nationales en terme de pluviométrie. Amoureux de luminosité ? Vous pourrez bénéficier à Dijon d’une durée d’ensoleillement située dans la moyenne nationale.

Dijon : environnement, nature et forêt

L’une des principales motivations des nouveaux habitants à venir s’installer à Dijon est le contact direct avec la nature. La ville promeut même ses espaces verts, qui représentent 825 hectares de la superficie totale de la métropole. Être proche de la nature est un art de vivre à Dijon : la commune est très régulièrement récompensée par divers classements des « villes les plus vertes ».

Vous désirez vous balader et profiter de ce charme d’un environnement verdoyant et reposant ? Vous trouverez certainement votre bonheur dans le jardin Darcy, le parc de la Colombière, ou encore la Coulée Verte qui vous guidera jusqu’au lac Kir, idéal pour un après-midi en famille ou entre amis. L’été, vous pourrez profiter de ce lac dans le cadre de « Dijon Plage ».

Pour les amateurs de forêt, plusieurs sont accessibles en quelques minutes depuis Dijon :

  • La forêt communale de Plombières-Lès-Dijon 
  • Le bois de Chenove
  • Celle de Marsannay-La-Côte, située non loin du Carmel Monastère

La qualité de l’air, enjeu primordial

La qualité de vie est au centre des préoccupations des instances politiques dijonnaises. Cela passe notamment par une surveillance renforcée de la qualité de l’air et des températures de la ville de Dijon et ses communes limitrophes. Ainsi, les différentes politiques écologiques, de transport et d’urbanisme ont pour objectif de conserver la bonne qualité d’air déjà présente et ne pas avoir d’actions négatives à son égard. Une association indépendante, Atmo-BFC, étudie en permanence cet indicateur, grâce notamment à 4 stations disposées sur le territoire. Leurs indices font état d’une bonne, voire très bonne qualité d’air.

En parallèle, plusieurs entités étudient le phénomène d’îlots de chaleur urbains afin de mieux le comprendre et pouvoir prendre les mesures nécessaires pour lutter contre. Toutes ces mesures permettent à Dijon de se classer, en 2015, 1ère ville française en matière de qualité d’air selon l’Institut national de veille sanitaire. Cette même année, la ville est labellisée Cit’ergie, un label indépendant récompensant la lutte contre le réchauffement climatique.

Construire à Dijon : urbanisme et PLU

La ville de Dijon s’inscrit au sein d’une métropole : Dijon métropole. Cette dernière a été créée en 2017 et est composée de 23 communes : Ahuy, Bressey-sur-Tille, Bretenière, Chenôve, Chevigny-Saint-Sauveur, Corcelles-les-Monts, Daix, Dijon, Fénay, Flavignerot, Fontaine-lès-Dijon, Hauteville-lès-Dijon, Longvic, Magny-sur-Tille, Marsannay-la-Côte, Neuilly-Crimolois, Ouges, Perrigny-lès-Dijon, Plombières-lès-Dijon, Quetigny, Saint-Apollinaire, Sennecey-lès-Dijon et Talant.

La métropole dispose d’une situation géographique idéale, avec la présence d’une gare ferroviaire et d’un aéroport avec un rayonnement national voire européen. La ville est également à la croisée de 5 autoroutes permettant de rejoindre plusieurs pays limitrophes de la France : Belgique, Suisse, Luxembourg, Allemagne…

Plusieurs projets ont été ou sont encore menés dans la ville de Dijon pour accroître son attractivité et élever la ville au rang d’autres métropoles françaises ; nous pouvons notamment citer les projets prévus lors de la création de la métropole, à savoir :

  • La création de la Cité de la gastronomie et du vin, dont l’ouverture au grand public sera effective le 6 mai 2022. Longtemps repoussée suite à l’épidémie de Covid-19, la Cité devait accueillir du public dès la fin de l’année 2019. Elle sera située au sein du cœur historique de la ville et sera un lieu d’expositions permanentes et temporaires, de commerces, de restauration, etc.
  • La création d’écoquartiers, mettant notamment en avant la présence de végétation au sein des quartiers résidentiels, la création ou le maintien de parcs publics de proximité et l’utilisation de matériaux durables pour la construction des bâtiments tels que le bois. Nous pouvons, entre autres, citer les écoquartiers des maraîchers, Heudelet 26, l’écoquartier du quai des carrières et l’écoquartier Via Romane.

Le Plan d’urbanisme en vigueur : le PLUi-HD

Le PLUi-HD, pour Plan local d’urbanisme intercommunal Habitat – Déplacements, a été voté le 19 décembre 2019 et est entré en vigueur le 23 janvier 2020, avec pour objectif de penser à moyen-long terme la politique d’urbanisme de la métropole de Dijon. Ce plan a donc été pensé par l’ensemble des 23 communes composant la métropole.

Il remplace les autres plans et programmes communaux qui le précèdent et encadre l’intégralité des autorisations et actions pour la métropole. Le PLUi-HD a été dernièrement été modifié en date du 24 mars 2022.

La politique d’urbanisme se concentre principalement sur la mixité sociale des territoires. Le PLU a défini un premier temps afin de développer le territoire et augmenter le nombre de logements, tout en maintenant l’écologie au cœur des priorités. Le projet d’écoquartier Via Romana est un excellent exemple de la politique d’urbanisme permettant de solutionner la crise du logement tout en préservant l’environnement.

Dijon, ville jeune et dynamique, porteuse de nombreux projets

Ville étudiante, Dijon peut se targuer d’être une ville jeune, ce qui contribue à son dynamisme. En effet, 29,2 % de sa population a entre 15 et 29 ans. Les 30-59 ans représentent 34,1 % et les plus de 60 ans sont 28 %. Les Dijonnais sont avant tout des femmes puisqu’elles sont environ 83 187, soit une part de 53 %.

La démographie Dijon est avant tout représentée par les célibataires ainsi que par les couples sans enfants. Une tendance qui pourrait changer dans les années à venir, au profit des familles notamment. Dijon est en perpétuel développement et les grands projets y sont nombreux. Citons par exemple l’inauguration de « Dijon métropole intelligente et connectée » le 11 avril 2019, la Cité internationale de la gastronomie et du vin avec ses logements, ses bureaux ainsi que l’école de cuisine Ferrandi et l’hôtel Hilton qui doivent ouvrir en 2021 et enfin, le projet H2020 pour lutter contre le réchauffement climatique.

Se constituer un patrimoine immobilier à Dijon, c’est possible grâce au dispositif Pinel

L’économie Dijon n’est pas en reste puisque la ville, mais aussi la métropole et la région sont le siège de grandes entreprises. C’est le cas de Thevenin Ducrot Distribution et Jtekt Automotive Dijon Saint-Etienne à Chevigny Saint-Sauveur, APRR à Saint-Apollinaire et les Laboratoires Urgo à Chenove. À Dijon plus précisément, on trouve Ineo Infracom, Dijon Automobile, Apolidis, Keolis Dijon Mobilites, Ineo Digital et les Cycles Lapierre.

Côté immobilier, il faut compter 2 341 €/m² pour faire l’acquisition d’un appartement et 2 618 €/m² pour une maison. En un an, les prix ont augmenté de manière importante à Dijon et dans la métropole dijonnaise, ce malgré la crise sanitaire. Les appartements affichent une hausse de 8,1 % et les maisons de 9,8 %. En comparaison, le prix des appartements a grimpé de 6,5 % sur l’ensemble du territoire français. En conséquence de quoi, le pouvoir d’achat des ménages a baissé. Malgré tout, celui-ci demeure toujours très attractif, comparé à des villes comme Paris, Lyon, Bordeaux, Rennes ou Toulouse. À budget équivalent et pour une durée d’engagement identique, il est par exemple possible de faire l’acquisition d’un appartement de 73 m² à Dijon contre 159 m² à Saint-Etienne et 15 m² à Paris.

Un dynamisme économique et immobilier porté en partie par le zonage Pinel, qui, selon la-loi-pinel.com, classe la ville de Dijon en zone B1. Dès lors, il est possible de bénéficier de réductions d’impôts pouvant aller jusqu’à 21 % pour une durée de location de 12 ans en achetant un appartement neuf loi Pinel à Dijon.

À propos de ce site

Ce site est destiné à rendre service aux investisseurs qui souhaitent se familiariser avec la ville de Dijon, récupérer des infos de bases mais aussi en savoir plus sur son cadre de vie, les attraits de la villes et les éventuelles perspectives futures.

Vous y trouverez donc des informations complètes sur :

Qui suis-je ?

Bienvenue sur mon blog, je m’appelle Arline et j’exerce le métier d’agente immobilière en tant qu’indépendante à Dijon. Forte de mes 15 ans d’expérience au sein de différentes agences immobilières locales, je fournis à travers mon blog toutes les informations inhérentes au sujet de l’immobilier à Dijon.

Mais ma vocation pour l’immobilier s’est faite sur le tard. J’ai commencé mes études par une licence dans le département Géographie et aménagement à l’Université de Bourgogne (Dijon). À la suite de cette licence, j’ai décidé de changer de voie et je me suis orientée vers des études dans l’immobilier. Je souhaite donc, par ce site, combiner les deux thématiques : donner aux utilisateurs des informations sur Dijon, sa géographie, mais également son marché immobilier !